5 livres que j'ai envie de lire cet été

C'est l'été, et l'été on lit. 

Je suis une lectrice passionnée : dès que j'entre dans un bouquin, il m'est possible de ne plus le lâcher une fois bien rentrée dans l'histoire. Bon, il est vrai que, depuis Salomé, c'est plus difficile de trouver le temps, et encore plus l'énergie pour lire plus d'un quart d'heure.

MAIS, cet été, je me suis faite une petite liste de 5 livres (ça va ça va le faire!), et en attendant de finir Je Suis Pilgrim, voici mon TOP 5 pour cet été :

Soyez heureux qu’on vous dit ! Les moyens ne manquent pas, faites votre choix, il y en aura pour tout le monde : philosophies de vie universellement personnalisables, numérologie des chiffres tous égaux et du pareil au même, spiritualités ancestrales et atemporelles remises au goût du jour, biothérapies douces revitalisantes à la source de Mère Nature...
Si vous vous perdez en chemin, c’est que vous êtes sur la Voie pour vous retrouver vous-même. Suivez le guide, notre narratrice a tout testé depuis la perte de son animal de compagnie et de son appétit.
Plus qu’un conte philosophique, une farce hilarante, parce que le bonheur, c’est simple comme bonjour !

Glacé de Bernard Minier

Dans une vallée encaissée des Pyrénées, au petit matin d’une journée glaciale de décembre, les ouvriers d’une centrale hydroélectrique découvrent le corps sans tête d’un cheval, accroché à la falaise.
Ce même jour une jeune psychologue prend son premier poste dans le centre psychiatrique de haute sécurité qui surplombe la vallée.
Le commandant Servaz, flic hypocondriaque et intuitif, se voit confier l’enquête la plus étrange de toute sa carrière.
Dans cet ouvrage, Sogyal Rinpoché concilie l’ancienne sagesse du Tibet et la recherche contemporaine sur la mort et les mourants, sur la nature de l’esprit et de l’univers. Il présente de façon claire la vision de la vie et de la mort telle que nous la propose la tradition tibétaine. Il explique notamment ce que sont les “ bardos “, ces états de conscience après la mort qui ont tant fasciné les artistes, médecins et philosophes occidentaux, depuis la publication, en 1927, du Bardo Thödol (le Livre des morts tibétain). Sogyal Rinpoché montre que dans la mort, comme dans la vie, l’espoir existe et qu’il est possible à chacun de transcender sa peur pour découvrir ce qui, en nous, survit et ne change pas. Il propose des “ pratiques “ simples mais puissantes que chacun, quelle que soit sa religion ou sa culture, peut accomplir afin de transformer sa vie, de se préparer à la mort et d’aider les mourants. Ce livre est aussi une introduction à la pratique de la méditation, ainsi qu’aux notions de renaissance et de karma. Le Livre tibétain de la vie et de la mort n’est pas seulement un chef-d’œuvre spirituel, c’est un manuel, un guide, un ouvrage de référence et une source d’inspiration sacrée.
Argent, sexe et travail occupent notre quotidien, et souvent nous préoccupent. Un chemin spirituel authentique peut-il alors les exclure ? Éveilleur percutant, Chögyam Trungpa nous conduit à réaliser le caractère sacré de la vie, y compris de ces activités qu’on croit triviales : le travail que nous avons pris l’habitude de subir, le sexe étouffé par les conventions et les schémas moraux, l’argent, objet d’avidité et moyen de contrôle, et pourtant nécessaire. Les enseignements rassemblés dans ce livre montrent ainsi que la créativité est la clé du travail, que celle du sexe est la communication (et même que toute communication est sexuelle) et que l’argent est un moyen de prendre conscience de la façon dont nous utilisons notre énergie. Alliant réalisme et respect de la vie, Trungpa nous incite à la fois à accepter et à créer : accueillir le quotidien avec un esprit ouvert, créatif, respectueux, en étant prêt à l’utiliser comme une partie intégrante de notre développement.

Des enseignements puissants, qui offrent une vision d’ensemble de notre vie.


Chögyam Trungpa (1939-1987), héritier de la tradition tantrique du Tibet, est l’un des premiers maîtres à avoir enseigné le bouddhisme aux Occidentaux. Un maître à part, qui s’est immergé dans la vie occidentale et a diffusé un enseignement radical, à la fois provocateur et d’une fraîcheur incomparable. Ses livres sont publiés au Seuil.

Un tout petit rien de Camille ANSEAUME 

À tout juste 25 ans, Camille tombe enceinte. Alors que son amant claque la porte, elle décide de garder l enfant malgré tout.
Loin de se douter des difficultés qui l attendent, elle entame un parcours du combattant vers la maternité. Faire accepter son choix à ses parents, assimiler les changements de son corps et affronter le regard des autres, entre doutes et peurs, le chemin de cette future mère célibataire s annonce complexe. Et sans garantie de trouver, au bout du compte, la certitude d avoir fait ou pas, le bon choix.

Et toi tu lis quoi?